4 affections des tendons à ne pas négliger

elbow bones injury white background

Certaines catégories de personnes peuvent ressentir des douleurs au niveau des tendons. C’est le cas par exemple des sportifs et des personnes actives. Un effort excessif, une surutilisation, une blessure, des mouvements répétitifs ou des mouvements soudains inhabituels sont le plus souvent les causes de ces douleurs. Ainsi, les tendons sont mis à rudes épreuves par la répétition d’un même mouvement. Un tendon est en effet la partie du muscle en forme de cordons qui prolonge le corps musculaire. Ils sont fixés sur les parties du squelette et servent d’attaches au muscle. En d’autres termes, les tendons sont des cordons qui relient les muscles aux os et transmettent à ce dernier, la force produite par les muscles afin de produire le mouvement des articulations. Lorsqu’un problème surgit et que le tendon ne peut plus se déplacer librement, il en résulte une rigidité et des douleurs. Ce qui provoque un mauvais fonctionnement des tendons. Cependant, il faut savoir que ces affections touchent deux types de tendons : ceux sans gaine synoviale et ceux avec une gaine synoviale. On parle alors de «tendinite» pour les tendons qui n’ont pas de gaine synoviale et de «ténosynovite» pour ceux qui en ont une. Dans cet article, nous allons vous présenter quatre affections des tendons que vous ne devez surtout pas négliger.

Le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien ou le syndrome du tunnel carpien est une lésion qui se manifeste par une sensation de fourmillements et des engourdissements dans la main et le poignet, essentiellement dans le pouce, l’index, le majeur et la moitié de son annulaire. Cette sensation désagréable de fourmillements survient surtout la nuit, ou tôt le matin et cause souvent des insomnies ou des éveils nocturnes. Le canal carpien est un espace délimité par les os du poignet et un ligament rigide qui relie les os les uns aux autres. C’est donc par ce canal que passent le nerf médian de la main ainsi que les tendons des muscles fléchisseurs des doigts. Lorsque le nerf médian est endommagé par une compression, les symptômes commencent par se manifester. Les personnes atteintes de ce syndrome ont de la difficulté à faire certaines choses comme dévisser le bouchon d’une bouteille, boutonner un vêtement ou tourner une clef dans une serrure. Ceux qui exercent des activités, telles que la conduite automobile, la prise prolongée d’un téléphone pour une conversation téléphonique, la lecture du journal ou le lavage des cheveux ou des dents sont aussi les cibles pour ce syndrome. Toutefois, vous pouvez diagnostiquer un syndrôme du canal carpien en ligne.

Le Tennis-elbow

Un tennis-elbow, aussi appelé l’épicondylite, se manifeste par une douleur surtout dans la partie externe de l’avant-bras, dans la région de l’épicondyle. Il s’agit en effet d’une petite saillie osseuse de la face externe de l’humérus située près du coude. C’est une pathologie qui peut toucher beaucoup d’actifs sportifs ou non. La répétition des mouvements de la main peut enflammer certains tendons du coude. Ce qui entraînera une douleur. Se servir d’un marteau, peindre fréquemment, constamment utiliser la souris de son ordinateur, ce sont autant de gestes qui peuvent mener à cette tendinite. La personne touchée peut souffrir en répétant le geste qui a provoqué l’épicondylite, en dépliant le bras ou parfois même en saisissant des objets bras tendu. Pour remédier à l’épicondylite, il importe d’offrir du repos relatif aux structures problématiques. L’utilisation d’orthèse de coude peut être une façon d’offrir un support à cette région pour en permettre le repos et aider à contrôler la douleur. Il est toutefois important de comprendre que le port d’orthèse ne peut être utilisé comme unique approche de traitement. Il se veut uniquement une aide pour offrir du repos aux structures lésées.

La ténosynovite du fléchisseur du doigt

La ténosynovite des fléchisseurs des doigts, encore appelée doigt à ressaut, résulte d’une inflammation, parfois avec fibrose, des tendons et des gaines tendineuses des doigts. Elle se manifeste fréquemment chez les patients qui présentent une polyarthrite rhumatoïde ou un diabète. L’utilisation répétitive des mains par exemple lors de l’emploi de ciseaux de jardinage lourds, peut être en cause. En ce qui concerne le diabète, elles coexistent souvent avec le syndrome du canal carpien et parfois avec une fibrose de l’aponévrose palmaire. Les altérations histopathologiques commencent par un épaississement ou un nodule au sein du tendon. Lorsqu’il est localisé au niveau de la première poulie de l’annulaire, l’épaississement ou le nodule bloque l’extension ou la flexion du doigt. Le doigt peut se bloquer en flexion ou sauter soudainement s’étendant d’un coup sec.

La ténosynovite de Quervain

La ténosynovite de Quervain s’attaque à la gaine de tendon qui se prolonge au-dessus du poignet vers le pouce. Ses causes les plus courantes sont une torsion excessive du poignet ou d’autres mouvements répétitifs. Dans certains cas, une polyarthrite rhumatoïde peut être en cause.