Antibioclic : l’Outil d’assistance à l’antibiothérapie

L’antibioclic est un outil qui vient en aide aux médecins en France. Grâce à l’antibioclic les médecins de premier secours pourront facilement gérer l’antibiothérapie. C’est dans l’objectif de réduire la consommation abusive des antibiotiques que l’Agence régionale de la santé en Ile de France a mis à la disposition des médecins cet outil. Un an, c’est durant cette période que ce dispositif sera expérimenté. Le service d’antibioclic est totalement gratuit mais nécessite une inscription en ligne.

Le contexte

Dans toute l’Europe, la France fait partit des pays qui prescrivent le plus grand nombre d’antibiotiques aux patients. En plus, en Ile de France, la demande est plus nombreuse. Les statistiques prouvent que la consommation dans cette région de la France, est supérieure de 8 % comparée à la moyenne nationale. Ceci dit, tous les ans, 158000 infections et plus de 10000 décès sont causés par les bactéries multi-résistances. Encore appelés BMR, ces batteries sont présentes dans les antibiotiques. On retrouve facilement ces BRM dans la flore digestive des patients qui consomment souvent des antibiotiques. En médecine générale, les patients subissent tous les six mois une antibiothérapie et c’est en ville que 90 % de ces antibiothérapies sont initiées. Suite à ces constats, l’Agence régionale de la santé (ARS) a souhaité instaurer un dispositif qui permettra aux médecins exerçant en ville de contrôler leurs prescriptions d’antibiotiques. Avec la collaboration de l’association Antibioclic, l’ARS a conçu cet outil. Sur le site internet antibioclic.com, ont été développés de nouveaux services regroupés avec le nom « Antibioclic+ ».

Quels sont les services de l’Antibioclic ?

 

Grâce à Antibioclic, vous aurez un conseil en antibiothérapie. Ce conseil est prodigué en guise de premier recourt adapté à la médecine en ville. C’est-à-dire grâce à ce conseil vous pourrez dorénavant faire face à tout risque d’antibiothérapie Les services Antibioclic tournent autour de quatre thèmes :

  1. L’aide à la prescription
  • Une forme d’algorithme pour aider la prescription par rapport aux infections urinaires en tenant compte des données microbiologiques.
  • Grâce à l’aide à la prescription, il est possible de rédiger des ordonnances.
  • Un calcul précis de la dose destinée à la population pédiatrique.
  1. L’aide à la non-prescription des antibiotiques : Elle consiste à délivrer des fiches d’informations à tous les patients lorsqu’il n’y a pas de prescription.

 

  1. L’optimisation du parcours de soins : Elle est mise à la disposition des infectiologues, un annuaire téléphonique direct.

 

  1. La Formation de médecins : Une formation nécessaire a été mise en place permettant aux médecins de mieux cerner le concept. La formation se fait en ligne grâce à un système d’e-learning et également par la réception régulière des lettres d’information.

 

Cet outil, malgré son apparition récente, compte déjà plus de 700 médecins en France qui sont inscrits. Cela en dit long sur l’importance de ce dispositif. Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site antibioclic.com, entrez vos coordonnées personnelles et c’est fait. Lors de votre inscription, il sera question de collecter plusieurs données en vie réelle pour une analyse dans l’anonymat. Parmi ces analyses on peut noter : L’impact que cette plateforme aura sur les prescriptions, l’analyse de l’épidémiologie des infections urinaires, l’analyse du taux de satisfaction suite à l’utilisation de cette plateforme. Lancé depuis février 2018, ce dispositif sera évalué en fin d’année. Les résultats se font déjà sentir même s’il reste beaucoup de travail à faire. Une chose est sûre, ce dispositif est un excellent moyen pour régler ce problème de surconsommation des antibiotiques. Si un détail vous échappe, rendez-vous au siège d’ARS Ile-de-France ? Adresse : Millénaire 2, 35 Rue de la Gare 75019 Paris.